A LA UNE

Documentaire tourné sur une durée totale de six mois, au cœur des sessions du séminaire intensif « La Symphonie des âmes », conduit par Gregory Mutombo, CE QUE NOUS SOMMES nous fait entrer dans l’intimité de 70 participants, dont 4 en particulier sont suivis. Beaucoup de thérapeutes « chevronnés » et puis bien d’autres profils, issus de tous horizons, s’offrent ici, sans fard, dans leur volonté de se découvrir, de connaître leur nature profonde et, surtout, de se défaire d’un habillage devenu étriqué ou encombrant.

Processus implacable de dépouillement de la personnalité, ce cursus met chacune et chacun face à ses peurs, croyances, hésitations, contradictions et responsabilités, jusqu’à ce que ne demeure plus qu’une double évidence : nous ne sommes pas ce que nous croyons être et notre identité véritable n’a pas de limites.

Réalisation : Florence Dottin
Production : Whatweare / Gregory Mutombo
Durée : 90 minutes
Genre : Documentaire
Musique originale : Gregory Mutombo

Diffusion en salles de cinéma à partir du 24/09/2018

Site officiel du film
Billetterie

Défendre une identité nécessite des efforts considérables. Être juste soi, absolument aucun… Lâcher prise, détachement, ouverture, acceptation, pardon et autres démarches de « mieux-être » – bien qu’utiles pour jouir de davantage de fluidité au quotidien – ne correspondent qu’à d’éphémères décontractions de l’ego qui, pour conserver un semblant de pouvoir et de contrôle sur l’existence, revêt au fil du temps une apparence « spirituelle ». Maintenir la brillance de ce fragile vernis devient un défi supplémentaire, à la fois permanent et épuisant.
Un « développement personnel », au sens strict du terme, n’est donc pas l’objet de ce livre. En effet, tout ce qui peut être agrandi peut être rétréci, or le Soi, l’Esprit – impersonnel par essence – n’est pas sujet à ces variations quantitatives et qualitatives.
Ce qui ici est nommé « Esprit » désigne notre conscience originelle. Elle est pure, intemporelle, infiniment aimante et exempte de tout dogme, courant, imprégnation individuelle ou mémoire d’aucune sorte. Tout en ramenant à la simplicité, à l’essentiel, au coeur, Le Feu de l’Esprit nous montre l’inanité des quêtes de soi requérant de longs apprentissages et de lourds sacrifices ou comportant l’idée d’étapes, de dépassement, de performance, d’objectif, de réussite et d’échec. Jusqu’à ce que le concept même de quête, en définitive, nous apparaisse complètement saugrenu…
Puisque nous n’avons jamais cessé d’être ce que nous sommes vraiment mais juste feint de l’oublier, nous abandonner à ce Feu de l’Esprit n’exige rien.
Et le plus grand des paradoxes de se révéler ainsi : c’est seulement lorsque cesse notre dernier effort tenté pour vivre l’unité que nous pouvons enfin la réaliser.

Parution le 17 avril 2018 aux Éditions Trédaniel

« Ce livre est très spécial. Nous aurions pu le ranger dans la rubrique « S’éduquer », car il raconte le parcours d’un homme né près de Lille d’une mère française et d’un père zaïrois, qui traverse différentes cultures avec lucidité, dès son plus jeune âge, comme s’il faisait la psychosociologie de son propre cas, traversant le racisme et devenant finalement… officier dans l’armée française. Mais ce livre aurait pu aussi trouver sa place dans la rubrique « Méditer », tant il est question – là encore dès l’enfance – d’un éveil à la spiritualité des êtres. Ou plutôt dans la rubrique « S’émerveiller », car les expériences décrites sortent vraiment de l’ordinaire… Et si finalement, nous l’avons rangé dans la rubrique « Aimer », c’est que la plus belle leçon que donne son témoignage est celle d’un profond amour pour les autres et pour la vie. »    
L’ACTUALITÉ LITTÉRAIRE  #416 – mars 2017 – actualite-litteraire.com

AGENDA

« Lorsque nous avons tout appris puis tout oublié,

tout possédé puis tout perdu, tout tenu puis tout lâché,

voici que l’Esprit, sans s’annoncer, frappe à notre porte

et nous demande de sortir… »

G.M.

Nota : Gregory ne donne pas de consultations individuelles