Le rayonnement

Les êtres qui sont vus ou perçus comme « rayonnants » ne le sont pas en raison de leurs actions ou d’un sentiment ponctuel de satisfaction. Rayonner n’est pas une action qui se décide mais un état qui découle d’une parfaite acceptation de ce qui est souvent appelé « zones d’ombre » en soi. Ainsi, lorsque nous cessons de nous juger pour ce qui serait des travers, des défauts, des insuffisances, des petitesses et autres imperfections présumées, nous devenons instantanément rayonnants, tout simplement parce que l’amour que nous sommes vraiment se déploie alors dans toutes les directions de notre être et se manifeste tel le soleil. Les rayons de ce soleil éclairent effectivement tous ces espaces intérieurs cachés, niés, insultés et occultés et permet leur élévation immédiate.
Pour rayonner, il est fondamental de reconnaître notre perfection originelle. La refuser est la plus haute marque d’orgueil qui soit. Beaucoup croient, à l’inverse, que l’humilité réside dans la considération obstinée de ce qui serait l’incompressible indignité humaine. Faire le choix de l’orgueil est faire le choix de la séparation, de la dissimulation et du voile. Or, l’orgueil est un mur qui s’élève devant la lumière que nous sommes et n’avons jamais cessé d’être.

Gregory Mutombo – Extrait de « Le Feu de l’Esprit » (Éd. Trédaniel)